Planification familiale à Matam, Senegal: Rapprocher l'offre de services des populations

  • Published on: 30/08/2013
  • La planification familiale peut contribuer à la réduction de la mortalité maternelle et néonatale. Le recours à la contraception reste un défi majeur au Sénégal avec une prévalence contraceptive moyenne nationale de 12.1% (2012).
    En termes de santé maternelle et néonatale, la région de Matam (nord-est) a un taux de mortalité très élevé et juste 1.2% de taux de prévalence contraceptive.
    Cette forte demande caractérise un déficit dans l'offre de services de Planification familiale pour une région qui ne compte pas plus de 20 sages-femmes pour 423000 habitants.
    UNFPA et Marie Stopes Internationale ont organisé en 2012 une caravane de proximité à Matam dans le but de rapprocher l'offre des populations.